Conférence internationale organisée à Nairobi (Kenya) les 27, 28 & 29 Octobre 2014

Présentation

En Afrique, les séquelles de la traite et de l'esclavage sont encore vivaces et on ne peut douter de leur poids dans les relations entretenues par les différentes composantes de la société et de la construction des États-nations contemporains. Les héritages sont nombreux, diversifiés, douloureux parfois et extrêmement sensibles. D'une façon générale, la question de la mémoire de l'esclavage et de sa mise en patrimoine est maîtresse dans le monde atlantique ainsi que dans les sociétés insulaires de l'océan Indien qui ont été façonnées par une économie de plantations. Alors que les voix de la mémoire percent dans des pays comme le Sénégal ou le Bénin, elles émergent seulement en Afrique de l'Est à l'heure actuelle. L’exigence de mémoire ainsi que la transmission des savoirs liés aux esclavages est au cœur de ce colloque et devrait permettre d'alimenter les débats nationaux qui continuent de surgir à l'heure actuelle.

   

Organisation

Centre Africain de Recherches sur les Traites et les Esclavages (CARTE) - UCAD, Dakar, Sénégal

Centre d'Études et de Recherches Pluridisciplinaires sur l'Esclavage et la Traite en Afrique (CERPETA), Yaoundé, Cameroun

National Museums of Kenya, Shimoni Slavery Museum, Mombasa, Kenya

Catholic University of Eastern Africa, Nairobi, Kenya

Institut de recherche pour le développement (IRD)

IRD, CNRS, Unité de recherches

CNRS, Centre International de Recherche sur les Esclavages (Ciresc) (CRPLC, Centre National de la Recherche Scientifique), Paris, France

Personnes connectées : 1